Merci

Nul besoin de revenir sur le coup d’arrêt planétaire qui, dans le meilleur des cas, a bousculé notre quotidien. A côté de cela, la pratique du vélo semble si futile…et pourtant elle s’est révélée source de liberté et d’activité bienfaitrice. Après plusieurs semaines à tourner en rond comme des hamsters, l’envie de rouler était forte. Cette période fut propice à se lancer toutes sortes de défi…de casser ce quotidien pour explorer de nouveaux horizons. Alors merci d’avoir partagé un bout de route avec vous.



Tour du Lot 2020

Après 2 ans d’absence, le Tour du Lot revient en force en pleine crise du Coronavirus. Comme si cette boucle est l’antidote pour s’évader et faire une pause dans ce monde réel et anxiogène qui rythme notre quotidien depuis plusieurs mois. Dimanche 19 juillet, nous sommes 12 au départ de Labenque. 12 copains prêt à en découdre et animé d’une volonté de finir ensemble. On part de Lalbenque et on revient à lalbenque…telle est la devise du Tour du Lot !



Wk Pyrénéen

Retour à Sarrancolin cette année pour le stage en altitude. Le Bourdon, l’Arracheur, La Serpette et Denis répondent présents à l’appel des Pyrénées. Manque Pilou qui se cultive dans son nouveau job. Les Blues Brothers ont dit « Il y a 160 kilomètres d’ici à Chicago, nous avons un réservoir plein d’essence, un demi paquet de cigarettes, il fait noir et nous portons des lunettes noires. En route ». C’est pareil pour nous sauf que nous n’allons pas à Chicago mais au port de Balès !



Tour de l’Aubrac

Initialement ce dernier wk de juin nous devions nous frotter au 179 km de l’Ariégeoise XXL et nous aurions assurément fini livides dans la montée du plateau de Beille. Le Pangolin en a décidé autrement… Alors Fabien a imaginé une trace sur les routes des vacances de son enfance : l’Aubrac ! Là-bas c’est de l’authentique que tu vas chercher…Un plateau long comme un jour sans fin, des vaches paisibles, des burons façonnés par le vent et de l’Aligot qui file, file, file… Amis randonneurs ce pays est rugueux, toujours en prise mais quand tu roules le temps n’a plus d’importance tellement c’est beau…Bienvenue en Aubrac !